Sénégal : Abdoulaye Wade empêché de rentrer au Sénégal pour la campagne des législatives

L’ancien président du Sénégal, Abdoulaye Wade, à 91 ans, est en tête de liste du PDS (Parti Démocratique Sénégalais) pour les législatives du 30 juillet 2017. La campagne pour le choix des 165 députés, a commencé  ce dimanche 09 Juillet en l’absence du pape de Sopi, prévu pour atterrir ce lundi 10. En effet, selon le directeur des ADS (Agence des aéroports du Sénégal), la note devant permettre à Abdoulaye Wade de fouler le sol sénégalais à bord d’un jet privé n’a jusqu’au vendredi dernier déposé au bureau de l’Anacim. Histoire pour Pape Maël Diop de rappeler aux wadistes que toutes les dispositions n’ont pas été prises par ce dernier pour rentrer au Sénégal en respectant les règles et procédures. Mais les Wadistes ne l’entendent pas de cette oreille.

Selon Omar Sarr, coordonnateur du PDS (Parti démocratique sénégalais)… « La demande a été déposée le samedi à 06:h8, le matin. Aujourd’hui encore, nous avons fait un rappel. Jusqu’à cette heure-ci, nous n’avons pas encore de réponse. Généralement, après une heure, les demandes sont traitées. Jusqu’à cette heure-ci, nous n’avons pas compris pourquoi il y a autant de retard sur une demande de ce type-là. 
Mais nous espérons que le Président Abdoulaye Wade va quand même pouvoir atterrir dans les conditions normales à l’aéroport de Dakar. Dans le cas contraire, nous allons bien sûr manifester. S’il le faut nous manifesterons devant le Palais présidentiel. Parce que quand même trop c’est trop. Nous pensons quand même qu’ils ne vont pas aller jusque-là. 
Donc si le Président Macky Sall donne l’ordre à l’Anacim de ne pas autoriser l’atterrissage de l’avion du président Abdoulaye Wade, à ce moment ce sera une nouvelle situation. Nous allons riposter autrement. Parce que trop c’est trop. »

Une situation qui risque d’envenimer le climat social, déjà délétère, au Sénégal surtout à cause du maire de Dakar, membre de l’opposition, Khalifa Sall, emprisonné depuis mars pour détournement présumé de fonds publics.

Actuellement, le jet privé de l’ex-chef de l’Etat a déjà décollé ce lundi de l’aéroport du Bourget en France. Un départ suivi depuis le QG du PDS à Dakar, car il a été diffusé en direct par des sympathisants du président sur les réseaux sociaux. Un comité d’accueil se prépare actuellement à Dakar pour l’arrivée annoncée d’Abdoulaye Wade.

Omar Sarr promet « la géhenne au pouvoir si… »